On s'habitue (presque) à tout

Publié le par M.T

On s'habitue (presque) à tout

Aujourd’hui, on prépare la Fête Nationale 2025. En fait, ici, on l’appelle la Fête au Cochon parce que c’est ce qu’on mange ce jour là. C’est obligé. Partout, on fait rôtir l’animal, soit entier, le groin transpercé par une broche qui ressort par le cul (ça fait rire les minots), soit découpé en morceaux qu’on pose sur des vieilles grilles au-dessus de braseros improvisés. Nous, on a de la chance. Depuis qu’on se chauffe au charbon, la Mairie nous a distribué des fûts de gasoil qui servaient plus, coupés en deux dans le sens de la longueur. Tu cales ça entre deux parpaings et ça marche super bien, surtout à l’allumage. C’est vrai, ça donne un léger goût. Mais on s’habitue. Il ne faut surtout pas dire qu’on prépare un « méchoui » ni qu’on fait un « barbecue ». Ca, ça fait partie du vocabulaire que la nouvelle révision scolaire a banni. Tu dis juste que tu fais de la viande grillée ou un porc à l’algérienne (ça fait rigoler les anciens). En entrée, on mange des tomates, les seules de l’année. Elles viennent de Bretagne alors faut en profiter parce que y’en aura pas d’autres après depuis qu’on importe plus celles des pays plus au sud même si Gérard y dit qu’il faut pas en manger parce qu’elles viennent de chez les dissidents. Lui, il prend la sienne et il la garde pour le chamboule-tout, celui de Roger qui a mis la tête de tous les anciens présidents de l’ancienne République sur les boites de conserve vide (ça fait rire ceux qui votaient, avant). Mais nous ce qu’on préfère, c’est les pommes de terre, celles qu’on fait pousser sur les terrils. C’est une nouvelle forme d’agriculture qui rend la patate un peu noire et lui donne un goût de fer. Mais on s’habitue. On picole de l’anisette marseillaise ou du rosé du Languedoc. Il râpe un peu et donne des aigreurs d’estomac. Mais depuis que les importations en provenance d’Italie ou d’Espagne ont été stoppées, il n’y a plus que ça à boire. Faut se dépêcher d’en acheter, en janvier, parce que y’en a pas pour tout le monde. C’est un peu cher mais on doit en avoir au moins une bouteille par foyer. C’est pour la production nationale. On achète français même si c’est dégueulasse. Mais en vrai, on s’habitue. C’est comme pour les voitures. Depuis qu’on a fermé les frontières et qu’on taxe les imports, on peut acheter que des Dacia. C’est les moins chères et encore, y’en a qui peuvent pas prendre de crédit alors ils ont des vélos. Et comme ils peuvent pas en avoir tous, ils se les piquent entre eux. Mais comme c’est du vol franco-français, plus personne il ose rien dire. C’est à cause du chômage. Au début, comme on a viré tous les émigrés, y’avait plein de petits boulots. Enfin, pas tant que ça mais on a fait comme si. Tout le monde était content parce que les usines, elles allaient rouvrir. Sauf que, toujours à cause qu’on a fermé les frontières et quitté l’Europe, notre nouveau Franc il est trop bas et comme les salaires ont baissé, ben on peut rien acheter. Du coup, les usines, elles ont pas rouvert et il a fallu augmenter les impôts et là, ça a été le pompon comme dit Jennifer qu’avait voté Marine en 2017. Parce que les allocs, elles, elles ont pas remonté après le départ des Moulouds (c’est papy qui dit Mouloud, ça veut dire « pas d’chez nous »). La moitié du village il est au chômage et en fin de droits. Même avec les mines qu’on a rouvert au début. C’est rapport que plus personne veut y aller maintenant parce que c’est trop dur. On a bien envoyé les anciens, ceux qu’avaient connu le truc au siècle d’avant mais ils étaient pas très en forme avec leur cancer des poumons. Donc ça a pas marché longtemps. Alors on refait des patates encore plus. Mais on était déjà habitué. Le plus dur, c’est pour se soigner. Comme on a viré aussi les Moulouds médecins, ben il a fallu fermer les deux hôpitaux de la région et du coup, si t’es malade, c’est galère. Faut aller à 200 bornes mais ils ont fermé la gare et en vélo, c’est pas pratique surtout quand t’as la jambe cassée (ça fait rire les anciennes infirmières qui ont toutes été reclassées secrétaire médicale). Mais c’est vrai, on s’habitue à ça aussi. Le mieux, c’est qu’on a plus besoin d’aller voter. Comme Marine, elle pouvait pas faire plus de deux mandats, elle a fait comme en Turquie, elle peut rester à vie. C’est plus simple. Surtout qu’avec Poutine, sont deuxième mari, ils ont pu se partager le gâteau. Nous, on a « chez nous » et les russes, le reste. On fait juste gaffe de pas faire comme les US. Parce depuis que leur président à cheveux orange a liquidé la Corée du Nord, la Chine les a envahi. Depuis, ils mangent à la baguette des chats laqués. Et là, je suis pas sûr qu’on s’y habitue. Mais bon, dans l’ensemble, on se plaint pas. Comme y’a plus d’opposition, c’est devenu beaucoup plus facile. On dit plus rien. Enfin, sauf certains qui se donnent rendez-vous en cachette à l’ancien local désaffecté des associations. On dit qu’avant, ils étaient de droite ou de gauche, c’est selon. Ils parlent pendant des heures du temps où ils s’étripaient aux élections et que même que ça avait l’air vachement rigolo ce temps là. Parfois, ils pleurent aussi mais on sait pas pourquoi. Nous, avec les potos, on leur balance de la caillasse par les carreaux cassés et quand ils sortent pour nous courir après, on les traite d’UMPS ! Paraît que ça veut dire comme Pédé mais je suis pas sûr là. Sinon, pour s’occuper, on joue à cache cache dans les champs qui sont plus labourés parce que les agriculteurs ont brûlé leur ferme parce qu’ils y arrivaient plus sans les subventions européennes qu’y paraît. On fait juste attention à pas tâcher nos chemises brunes qu’on porte désormais. C’est notre uniforme et faut en prendre soin. C’est pour montrer qu’on est des patriotes. Je sais pas à qui mais c’est comme ça. Faut être beau quand on mange notre cochon. Non c’est vrai qu’on s’est habitué à pas mal en fait, sauf, aux terroristes. Depuis Marine, comme ils peuvent plus passer les frontières, ils nous balancent des missiles Tomahawk qu’ils ont racheté au président à cheveux orange et là, ça fait mal. Même que depuis la semaine dernière, ils en ont balancé un sur Trifouillette-Les-Oies et que tout le monde est mort. Alors c’est vrai, on s’habitue à ça aussi mais c’est juste que c’est con parce que ça donne pas plus de boulots à ceux qui sont vivants. Mais bon, on s’habitue aussi.

Nan, mais c’est vrai. En fait, avec un peu de bonne volonté, on s’habitue à tout.

Sinon, on vote !

Commenter cet article

Isabelle 05/05/2017 13:48

ah ben voilà que je ne sais par quelle bizarrerie je n'avais pas vu cette nouvelle d'anticipation ! Alors je dirai excellent dans l'écriture et effrayant pour le reste... aller plus que 48 h et on espère que tout cela n'arrivera pas surtout parce qu'on s'habitue sans doute à tout sauf à la bêtise humaine !!!!!!!

M.T 05/05/2017 14:00

Ah mon avis, c'est un coup des russes, ça ! Et oui, on reste mobilisé et responsable !

Sophie 27/04/2017 20:24

Excellent !!!!!

M.T 28/04/2017 09:40

Merci !!!! (ou presque...)