Marine, merci

Publié le par M.T

Marine, merci

Ah Marine… comme tu ne m’as pas déçue… comme tu as été telle que je l’espérais… comme tu as comblé toutes mes attentes, même les plus folles… Virulente, agressive, vulgaire, mensongère et surtout, avec rien à dire. Mais alors, rien du tout ! Ah… qu’il fut bon de te voir enfin, telle que tu es, fidèle à toi-même, débarrassée de tes pseudos artifices bon teint qui faisaient de toi cette bonne copine sympa que tout le monde rêvait d’avoir. Comme il fut bon de retrouver tes grimaces, tes rires sarcastiques et navrants, tes rictus et ton incapacité à dérouler le moindre argumentaire sérieux. Marine… Merci à toi pour ce navrant spectacle que tu nous as infligé mercredi soir, dans ce débat que tu auras transformé en cour de récréation, débat qui tenait plus d’une primaire (d’école) que d’un entre deux tours d’élection présidentielle. Non mais quelle belle énergie tu auras mis à insulter, mentir, détourner et te rouler toi-même dans la fange de tes propres mensonges ou approximations. Qu’il fut doux de te voir perdre pied, d’assister à ta chute, à cette dégringolade de ton piédestal que tu avais si savamment érigé pour te montrer à la hauteur de la tâche, t’accrochant comme tu le pouvais à ton petit stylo bleu marine au fond d’une piscine de dossiers joliment colorés que j’espère tu auras su reclasser après les avoir si savamment mélangés pendant plus de deux heures.. Marine… Marine Le Pen… comme je fus fière de te voir enfin réendosser ton nom patronymique et porter haut et fort les couleurs de ton étendard, empreint d’abjection et de haine. Alors merci Marine, merci pour nous avoir donner raison, raison de penser que tu n’avais pas changé et que tu étais toujours ce cloaque mensonger. Et merci pour ce cadeau final, où le regard pétillant et gourmand, tu nous as sorti ta « schlague », tel le bourreau enfin heureux de pouvoir librement l’agiter au-dessus de la victime tremblante et apeurée. J'ai eu si peur de te voir assagie.

Ah Marine… comme j'ai cru te perdre… Alors, merci.

 

Commenter cet article

Isabelle 04/05/2017 13:23

Oh oui !!!! Merci Marine.

Même si par conviction et profond désaccord avec son parti et les idées nauséabondes qu'il véhicule, jamais je n'aurai voté, ne voterai pour elle, mais j'étais curieuse de connaître finalement son programme ; ne sait-on jamais que peut être par le plus grand des hasards, quelques idées auraient pu m'interpeller.
Curieuse aussi, je l'étais de connaitre mieux le projeeeeeet (pardon) de Mr Macron. Parce que finalement, je m'en vais voter pour lui afin de faire barrage à l'autre parti. Je n'adhère pas plus que ça à ses idées non plus même si bien sur, elles me paraissent bien moins effrayantes que celles du FN.

Bref, je voulais m'instruire afin de voter malgré tout de manière éclairée.

Et je n'ai pas été déçue paradoxalement. J'ai même été heureuse de constater le creux, le vide, le néant de cette femme. Aucune proposition concrète, aucun chiffre juste, que du mépris, du mensonge, de la calomnie, des rictus et des attaques. Pas une question à laquelle elle n'a su répondre, aucune ! Sauf de démonter le candidat adverse.
Et bizarrement, j'ai trouvé Mr Macron presque intéressant, certaines propositions pouvaient même me faire adhérer à son projeeeeeeeet (oups encore).
Bref tout ça pour dire que non Marine ne changera pas, non elle est et incarne malgré tout ce qu'elle tente d'édulcorer le partie de la haine, de la peur, de la Honte et oui Merci à elle de nous l'avoir re-démontré hier (chassez le naturel, il revient au galop...), car j'ose espérer enfin que certains indécis auront pu voir que "Choisir la France" c'est surtout ne pas choisir Marine !

M.T 05/05/2017 14:04

J'espère également que suite à ce débat, les indécis se reporteront vers Macron et que les blancs prendront de la couleur ! Parce que ce n'est pas le tout d'écarter le FN du pouvoir, il faut absolument que cet écart soit le plus important possible pour décrédibiliser ce parti de la haine et le renvoyer dans ces abîmes obscurs d'où il n'aurait jamais du sortir !