Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

De l'art de voir les choses

Publié le par M.T

A Gauche : Quand j'apprends qu'après deux ans de procédures, trois mois de délibérés, le juge se déclare incompétent... 

A Droite : Quand la partie adverse apprend qu'après deux ans de procédures et trois mois de délibérés, le juge s'est déclaré incompétent...

 

 

http://25.media.tumblr.com/tumblr_m6a9826t4X1ql5yr7o1_400.gif

Partager cet article

Repost 0

Bonheur, as simple as that !

Publié le par M.T

 

 

Partager cet article

Repost 0

Quand Boutin fait sa Barjot

Publié le par M.T

 

 

http://25.media.tumblr.com/tumblr_m8nw8aNAyk1ql5yr7o1_500.gif

Partager cet article

Repost 0

Barjot, début de la fin

Publié le par M.T

Lorsque Barjot apprend que frigide ne veut pas dire dur mais, sans plaisir.

 

http://25.media.tumblr.com/c724a7f530135e0310687e4d86695de7/tumblr_mky2a3MvEb1qlvwnco1_500.gif

Partager cet article

Repost 0

Barjot, une ex-humoriste qui ne fait plus rire !

Publié le par M.T


Mais jusqu’où va-t-elle aller ?! Jusqu’où cette femme va-t-elle porter la haine, la violence, le rejet de l’autre ? Que cherche-t-elle à travers sa pseudo-croisade moralisatrice ? Que veut-elle se prouver ? Comment peut-elle ne pas comprendre qu’elle est en train de faire lever une récolte fasciste, extrémiste et d’une fureur inouïe qui, non content de la broyer, (mais ça, c’est son problème), va pulvériser la société française ?!

 

Barjot, oui, cette femme l’est, avec juste cet éclair d’intelligence à se définir elle-même en tant que tel, dans une acuité rare. Oui, barjot, folle, incontrôlable, égotique, pas plus agaçante qu’un moustique qui vous tournicote autour mais dont la piqure serait mortelle. Barjot dans sa recherche à tout prix des lumières de la gloire où elle finira bientôt par se brûler les ailes. Barjot de croire qu’elle est plus démocrate que la démocratie, que son combat est juste alors qu’il dénie, que son amour est le plus fort alors qu’il est dévastateur. Barjot enfin, dans son entêtement aveugle et meurtrier à encourager le soulèvement d’une minorité tapie dans le silence qui n’attend qu’un signal, n’importe lequel pourvu qu’il soit mené par la haine, pour abattre leurs poings vengeurs et rageurs sur les visages et les cœurs de ceux et celles qui n’ont comme seul défaut que de croire en l’amour universel.

 

Et vous savez le pire dans toute cette histoire, c’est que je ne vois même pas où est le, enfin, leur problème à ces gens là. Que craint Barjot et ses fidèles ? Que l’amour triomphe ? Mais ne dit-on pas que « Dieu est amour » ? Que deux hommes ou deux femmes s’unissent, rentrant ainsi bien gentiment dans un schéma très bourgeois et plutôt rassurant pour la société ? En quoi la filiation ainsi encadrée et protectrice des droits des parents et de l’enfant et qui amène à plus de sécurité pour tous, serait-elle à proscrire ? Un enfant ne peut être élevé par deux femmes ou deux hommes car il manquerait à son éducation et sa structure un référent ? Allez, soyons sérieux où dites moi alors ce qu’il en est d’enfants nés de familles monoparentales ou divorcées. Non, décidément, je ne vois pas où se situe LEUR problème !

 

Et aucune de leurs invectives ne pourra me convaincre que ma demande, en tant que femme de pouvoir épouser ma conjointe, puisse être illégitime ou qu'elle puisse être d'un quelconque danger pour le pays dans lequel je vis et la société dans laquelle j’évolue. Je deviendrai différente ? Je le suis déjà pour ces gens là qui refusent de comprendre que ma sexualité n’a rien de distincte par rapport à la leur. Je m’adresse à vous, Madame Hétéro, de femme à femme, de ce que je suis à ce que vous êtes. Votre mari ne vous caresse donc pas ? N’embrasse-t-il pas votre sexe, le titillant du bout de sa langue, l’agaçant de baisers pour faire naître en vous le plus exquis des désirs ? Ne vous pénètre-t-il pas autrement qu’avec sa verge mais aussi ses doigts qu’il saura glisser avec la plus grande des douceurs entre vos lèvres humides ? Et bien, moi, c’est pareil mais avec une langue et des doigts de femme. Vous voulez mon avis pour avoir connu les deux, homme et femme ? Et bien les deux me vont, merci mais ma sexualité épanouie ne m'empêche pas de vouloir épouser ma femme, lui promettre amour et fidélité devant monsieur le Maire, ma famille, mes proches et m'assurer ainsi que si je venais à disparaître, elle soit protégée et le fruit de nos entrailles également.

 

Quelle autre différence ? Alors oui, peut-être en existe-il une. Adolf Hitler, né de parents hétéros. Et tous les tueurs, violeurs, assassins, pédophiles… tous, sans exception, nés d’un père et d’une mère. Oui, je sais, l’exemple est facile mais lorsqu’on me balance au visage qu’élevés par une famille homoparentale, nos enfant vont devenir des monstres incapables de comprendre qu’il a fallu à maman, le sperme d’un homme ou à papa, le ventre d’une mère porteuse pour naître, il me vient du dégoût pour ceux qui distillent ces informations stupides, racoleuses et perverses. Et bien non madame, non monsieur, nos enfants ne seront pas élevés ainsi mais iront comme les autres à l’école de la République où ils glousseront avec les vôtres aux TP de sexologie, en comparant leurs expériences et leur vécu.

 

Admettez le une bonne fois pour toute et sachez que nous, homosexuel(les) de tous les pays, ne vous en voudrons jamais d'être né(e)s de vous, hétéroséxuel(le)s ! Et comprenez, en toute bonne foi, que si ça marche dans ce sens là, il n’y a aucune raison que nous ne fassions pas, nous homosexuel(le)s, de beaux bébés hétéros ! Non, nous ne cherchons pas détruire la société mais, bien au contraire, nous voulons son ouverture, dans l'amour de sa diversité et le respect de l'égalité. N'est-ce pas pour cela que nos ancêtres se sont battus à travers révolutions et guerres ? Pour nous offrir, à toutes et tous, un pays de lumières, moderne et fraternel ?

 

Alors je vous en supplie, stoppez maintenant l’escalade de la violence et montrez nous que vous, hétéros, êtes capables de tolérance et d’amour. Et que ceux qui ne sont pas d’accord avec ces fous furieux et leur croisade passéiste mais partagent leur sexualité se fassent entendre. A nous les hétéros ! Faites vibrer vos voix ! Affirmez haut et fort que vous nous faites confiance pour bâtir, à vos côtés, une société basée sur l’amour et la tolérance.

 

Attendez, comprenez que je ne suis plus une oie blanche et que j’ai perdu ma naïve foi en une espèce humaine faite d’honnêteté, de vérité et de sincérité (c’est même assez récent et je m’en remets difficilement) mais au fond de moi je sens toujours battre ce cœur qui m’aide à sourire à l’autre, à lui tendre la main, à l’écouter et à partager ce monde où, à mes yeux, personne ne devrait jamais être contre personne. (Finalement, je reste un peu naïve !).

 

Quant aux autres récalcitrants, rentrez dans vos églises, aller parler à votre dieu et demandez lui, demandez vous s’il n’est pas né et mort pour faire triompher l’amour et uniquement l’amour. Ou alors nous n'avons pas suivi les mêmes cours de catéchisme ?! Sodome et Gomorrhe, me répondrez vous ? Et bien retournez également à vos textes et posez-vous les bonnes questions sur les traductions des termes employés. Auriez-vous la naïveté de croire qu'elles sont fidèles et non orientées ? Et quand bien même votre dieu aurait détruit ces villes uniquement pour leur pseudo débauche homosexuelle et qu’à la lettre vous vouliez suivre ses préceptes, faites le en votre seing mais ne blâmez pas ceux qui ne suivraient pas votre chemin mais qui vous aiment, dans votre propre et particulière différence. Arrêtez de nous honnir et de brandir vos poussettes en rempart bien dérisoire ! Comprenez que ce que vous faites à vos enfants, aujourd’hui, en les instrumentalisant ainsi, est criminel ! Vous voulez leur mettre des chemises brunes aussi pour être raccord avec votre histoire ?! Honte à vous ! Honte à votre haine et à votre acharnement ! Honte à l’éducation sectaire que vous imposez à vos propres enfants qui vont grandir, grâce à vous, dans le rejet de l'autre !

 

Barjot promet du « sang » à Hollande ? Et bien nous, nous vous promettons l’amour et la tolérance et, par delà nos consciences heurtées, bafouées et meurtries, le pardon de vos actes.

 

Amen !

Partager cet article

Repost 0